Nicole Mavel, Fernand Convers, la commune perd deux de ses personnalités.

Dure semaine pour le centre du bourg qui voit disparaître à quelques jours d’intervalle, deux des plus célèbres personnalités marsacoises :

Nicole MAVEL a fait de son commerce le coeur du bourg où chacun se plaisait à venir pour discuter, passer un bon moment, fêter la nouvelle année autour d’un verre de blanc ou d’un café. Nous étions toujours sûrs de trouver ce que nous cherchions, du couteau à huitres aux pantoufles, en passant par les livres et revues ; on y rêvait même d’avenir en grattant des tickets ou en cochant les bons numéros pour le prochain tirage. Il y a quelques semaines encore, elle cherchait à me rassurer en m’expliquant qu’elle souhaitait s’investir comme bénévole à l’ADMR…. mais avait tout fait pour que l’on continue à aller « Chez la Nicole » en transmettant le flambeau à Gwendoline. Si aujourd’hui la file d’attente a été plus longue qu’à l’accoutumée, ce n’était pas pour acheter le journal, c’était pour lui dire qu’on pensait à elle et à sa famille dans la peine : et la file était aussi longue que l’amour de Nicole pour notre commune…

Cliché La Montagne

Fernand Convers, le « bedeau » de notre église paroissiale comme on le nommait avec affection. Que de temps passé avec Pierrette pour entretenir ce lieu de culte où, malheureusement, il nous avait donné rendez-vous ce vendredi. Si les plus jeunes ne le savent pas les anciens se souviendront qu’il a été aussi pendant des années le guide passionné et bénévole de la chapelle des pénitents qu’il a fait découvrir à des milliers de visiteurs. Ses ennuis de santé limitaient de plus en plus ses déplacements et lui ont valu de nombreux allers-retours à l’hôpital. Il se désolait alors de ne plus pouvoir servir, comme il le faisait jusqu’alors. Désolé, Fernand, on ne pourra plus trinquer ensemble… mais nous continuerons à prendre soin de notre église, tu peux compter sur nous.

Deux amoureux de leur commune, de notre commune, deux Marsacois jusqu’au fond des tripes… Ce soir, le Paradis est devenu marsacois : Nicole doit déjà préparer sa boutique pour demain et Fernand s’afférer pour l’office du dimanche… Ils en ont de la chance, les bienheureux du Paradis…

Bonne rentrée !

La Directrice a tapé dans ses mains : c’est l’heure de rentrer.

Les jeunes cyclistes étaient présents bien avant l’heure, les plus petits demeurent partagés entre l’envie et l’appréhension, les grands sont déjà dans l’action avec les copains et copines…

L’ALM a eu une belle idée en invitant les parents autour d’un pot de rentrée. Bravo !

Les services périscolaires sont à votre disposition : cantine, garderie du matin et du soir. Les renseignements sont à prendre en mairie aux horaires d’ouverture, au 04-73-95-60-08 et mairie.marsac@cc-livradois.fr

Bonne rentrée !

Passation de commandement à la caserne de Marsac-en-Livradois ce matin.

Les élus ont répondu en nombre à l’invitation du SDIS (Service Départemental d’Incendie et de secours) pour participer à la cérémonie de passation de commandement au centre de première intervention de Marsac.

C’est donc devant un public nombreux que le Contrôleur Général RIVIERE a confié le commandement à l’adjudant-chef Jérôme CLEMENCAT, le lieutenant Philippe POUZADOUX ayant fait valoir ses droits à la retraire de sapeur-pompier volontaire, après 30 ans de services dont 15 de commandement du centre de Marsac.

Les traditionnels discours officiels se sont succédés, chacun soulignant les qualités du sortant et souhaitant bon courage à celui qui a accepté la charge de veiller sur notre sécurité quotidienne.

Promu au grade de capitaine, Philippe POUZADOUX s’est vu remettre par les officiels le képi de la fonction, le casque destiné à rappeler les années de service, ainsi que la médaille de l’Assemblée nationale des mains du député André CHASSAIGNE.

Jérôme CLEMENCAT s’est vu remettre pour sa part des mains du Secrétaire général de la sous-préfecture d’Ambert le diplôme le confirmant dans sa fonction de chef de corps.

Un grand merci à Philippe POUZADOUX pour toutes ces années d’engagement sans faille au sein du SDIS 63 ; Bravo Philippe, tu as « fais le métier ». Quant à Jérôme CLEMENCAT, il représente la 4ème génération de la famille à exercer la fonction. Nous comptons sur lui pour poursuivre l’excellent travail du centre, en relation avec l’Amicale des Sapeurs-pompiers volontaires et la municipalité. Bon courage Jérôme, tu peux compter sur nous.