Bonne rentrée

L’été prend fin. Chacun regagne le chemin des obligations, du travail, de l’école. Fini l’insouciance de la sieste et des vacances. On remet la montre au poignet pour une nouvelle année. Sont de retour, les tâches d’encre sur les doigts, les cahiers oubliés, les devoirs à faire, l’odeur des cahiers neufs, les jeux dans la cour de récré…

Chacun regagne progressivement sa routine. il en est de même pours nos écoliers marsacois qui arpentent à nouveau le chemin de l’école et ont retrouvé les copains, les enseignants dont certains feront leur première rentrée à Marsac en Livradois. Nous souhaitons donc la bienvenue à Alice BACHELERIE, fraîchement arrivée aux commandes de l’école, ainsi qu’aux nouveaux enseignants qui ont fait leur rentrée aujourd’hui, Magali SAVEL, Marie CHASSAIGNE et Dominique HIBERTY et complètent ainsi l’équipe pédagogique pour s’occuper de nos 117 élèves, répartis en 5 classes.

Alice BACHELERIE – Crédit photo Qui plus est

A la cantine, les fourneaux tournent à nouveau à plein régime pour nourrir ces petits gourmets.

Les coulisses de la cantine

Nous souhaitons à tout le monde, élèves, enseignants, personnel communal une très bonne rentrée 2022/2023.

Ecole de Marsac : le non-remplacement des enseignants devient un problème majeur pour les parents.

Alertée ce week-end par les parents d’élèves de l’école la municipalité s’est faite l’écho de leur mécontentement grandissant par rapport aux absences non remplacées à l’école publique de Marsac en Livradois.

Les parents reconnaissent évidemment la difficulté du contexte pour mettre à disposition des remplacements mais certaines classes sont particulièrement touchées : Seulement 5 jours d’école sur 16 théoriques pour une classe depuis la rentrée de janvier.

Les demandes des parents ont été transmises, avec l’appui de la municipalité, à l’Inspectrice de l’Education Nationale et au Sous-préfet de l’arrondissement d’Ambert. Nous ne manquerons pas de tenir informés les parents et plus largement les lecteurs de ce blog communal des suites données à ces inquiétudes par l’Education nationale.