VIVAL : bienvenue à Brigitte et Pascal Dormeau.

Leur arrivée était annoncée depuis un certain temps, désormais c’est fait : Brigitte et Pascal Dormeau on pris la gérance de notre épicerie Vival. Un grand merci à leurs prédécesseurs qui ont assuré l’intérim plusieurs mois.

Après 8 ans passés dans l’Allier, après 8 années passées dans la Creuse les nouveaux gérants ont pris très vite leurs marques et remercient déjà pour l’accueil qui leur a été réservé par leurs premiers clients.

Le magasin a belle allure, les rayons bien fournis avec le poisson et les crustacés du vendredi.

Les horaires ont connu quelques modifications :

Du LUNDI au SAMEDI

8 h – 12 h 15 et 15 h – 19 h

Fermé le mardi et samedi après-midi

DIMANCHE : 8 h 30 – 12 h

Une chose est sûre : nous sommes très heureux de les accueillir ; passez leur faire un petit coucou, ils apprécieront.

Et puis, si on a bien compris, c’est au moins parti pour 8 ans… au moins !

Cyber-malveillance : protégeons-nous.

Image

Face à une augmentation importante des actions de piratage informatique, un site vous permet de mieux comprendre et donc de mieux vous protéger des risques : https://www.cybermalveillance.gouv.fr/

Vous y trouverez des liens utiles sur tous ces risques : Comprendre les menaces et agir – Assistance aux victimes de cybermalveillance :

Georges GAUDEL (1950-2021)

Jusqu’au dernier moment Georges a tenu à rester dans sa commune entouré par tous les siens. C’est ainsi qu’il nous a quitté hier soir.

Pas vraiment quitté en fait, car nous aurons toujours l’impression de le croiser sur les routes et les chemins de la commune, dans les villages : il a tant fait au service des Marsacois, accomplissant son mandat de maire adjoint jusqu’au bout malgré la souffrance.

Derrière l’élu rigoureux et exigeant, veillant à toujours défendre l’intérêt général dans le respect de chacun, se trouvait également un homme réservé d’une grande sensibilité, toujours attentif aux autres ; il l’exprimait à travers ses dessins, ce talent découvert et exprimé au sein de l’association « Dessine-moi un mouton », mais aussi dans les attentions du quotidien, pour tous ceux qu’il côtoyait.

Si nous qui le croisions tous les jours à la mairie sommes aujourd’hui dans la peine et la tristesse, nous ne pouvons pas oublier pour autant tant de si bons moments passés ensemble et l’attention qu’il portait à tous les siens, dont il était si fier.

C’est vers eux que vont toutes nos pensées aujourd’hui pour les soutenir dans ces heures douloureuses. Quant à toi Georges, ne leur mets pas trop la pression à la commission voirie du ciel, si par hasard l’aménagement des nuages n’est pas assez bien fait… Et transmets nos amitiés à Cécile et Michel si tu les croises au passage…

Michel Sauvade