Le BIEF a réussi sa rentrée à Marsac

A Marsac on n’a peur de rien, même pas du BIEF :

Le tour de France qui passait à proximité n’aura pas découragé la bonne centaine de personnes qui s’est retrouvée en plein air vers la petite vitesse pour découvrir le programme concocté par l’équipe du BIEF.

Il y a en avait pour tout le monde, pour tous les âges et toutes les envies : du poétique, du burlesque, de la danse, du graphisme, du chant… Le public ne s’y est pas trompé, restant tard dans la nuit, bien après l’annonce du programme de l’année.

Marsac fera encore partie cette année des spectacles annoncés : la qualité sera au rendez-vous comme toujours.

Question logistique, le Club d’Animation a fait le métier, assurant avec efficacité l’intendance : crêpes, frites, boissons diverses ; le service était à la hauteur. Quand on gère la pachade ou les repas-grenouilles, on maîtrise le sujet.

Et naturellement, avec le club d’animation

Club d’animation : le plaisir de se retrouver.

Pas facile pour les associations de Marsac comme de toutes les autres communes, cette année 2020. Alors qu’un de nos atouts est justement la richesse des animations des nombreuses associations marsacoises, l’été est vide et silencieux : pas de puces des couturières, pas de fête du village, pas d’expositions, pas de brocante ou de pachade… L’Union Musicale a pu se retrouver au Monestier la semaine dernière mais c’est quasi l’exception.

Il en faut plus cependant pour empêcher le club d’animation d’imaginer l’avenir : ce week-end ils se sont retrouvés, motivés comme pas deux pour un moment de convivialité et d’espoir. Bravo !

On compte sur vous tous pour continuer à faire de notre commune ce qu’elle est, qu’elle bouge !

Quand le club d’Animation de Marsac-en-Livradois nous fait marcher avec La Montagne, c’est le pieds !

Pour la seconde fois à l’invitation du club d’animation le Journal La Montagne a fait étape à Marsac pour sa balade du piéton. Nous avions beaucoup aimé la première édition, nous avons adoré la seconde également. Et nous ne sommes pas les seuls !

En dépit d’une date a priori peu propice (le pont de l’Ascension) ce sont 1100 marcheurs qui se sont inscrits, venant de tout le Puy-de-Dôme et au delà. Il faut reconnaître que le circuit était alléchant, et sous le soleil : quelle que soit la difficulté la découverte du Livradois-Forez était garantie, du patrimoine aux panoramas ; les marcheurs du plus long des trois circuits ayant eu droit à une photo panoramique façon table d’orientation (une idée à creuser…) ; par contre l’intervention des pompiers à Faillargues n’était pas prévue. Plus de peur que de mal heureusement pour la maison concernée.

La traversée du village gaulois de Fourcheval sera sans doute un souvenir qui restera gravé dans les mémoires des marcheurs : je me suis laissé dire que la potion généreusement offerte contenait un sort de « revenez-y »…

Les visiteurs ont ainsi pu traverser le bourg de Marsac et, pourquoi pas, faire quelques courses dans les commerces ou au marché. Comment trouver une meilleure façon de faire découvrir notre commune dans de meilleures conditions ? Difficile, car la couverture médiatique était importante.

L’accueil était « aux petits soins » et en musique grâce à l’Union Musicale : public conquis. Il était même possible de découvrir les tracteurs de Pierre Grenier, toujours aussi rutilants !

Un grand bravo aux nombreux bénévoles, troupes du président Fernand Gras comme membre d’autres associations. Ca, C’est Marsac-en-Livradois comme on l’aime. Merci !